Restons Calme et …raison-nable ! (Europe 1)

Mais que se passe-t-il donc rue François 1er…? L’ancienne équipe d’Europe 1 responsable de tous les maux jusqu’en juin 2017 a été remerciée dans sa quasi-globalité pour être remplacée par une « nouvelle dream team » venu tout droit de la Maison Ronde (Radio France) dans un mouvement de débauchage à la limite du scandaleux…

Équipe d'Europe 1 septembre 2017

Équipe d’Europe1 septembre 2017

Le Boss adjoint F Schlesinger (bras droit de Mathieu Gallet) devient vice PDG d’Europe 1 et donc nouveau bras droit du Président et propriétaire d’Europe 1 Arnaud Lagardère…
Que des personnalités dont la réussite à Radio France, Emmanuel Perreau (Dir Prog d’Inter), Hélène Jouan (Inter), Philippe Vandel (France Info) et plus tard le brave Thierry Steiner sorti tout droit du réseau France Bleu par la volonté de F Schlesinger, fut incontestable ou presque !

Un raisonnement logique

En découle alors un raisonnement logique. Une équipe qui gagne 116 Avenue du Président Kennedy ne peut que gagner 28 Rue François 1er…!

Seulement voilà, dans notre métier la logique n’est pas de mise… et la preuve en est donnée en 2 vagues de sondage !

Pour avoir pu vérifier dans mes 40 ans de carrière un certain nombre de situations similaires, je suis étonné aujourd’hui que des dirigeants éminemment respectueux et professionnels n’aient pas pris le temps de tourner quelques pages d’histoire de la radio. Ils auraient pu se souvenir que des transferts célèbres de « stars du petit écran et/ou de la radio » se sont finalement soldés par de cuisants échecs :

Michel Drucker et Coluche sur Europe 1

Michel Drucker et Coluche sur Europe 1

  • Michel Drucker quitte RTL pour Europe 1 en 1983 (un flop)
  • Patrick Sabatier quitte TFI pour la « Cinq » un échec ! 
  • Nagui viré (à tort) de RTL se plante à E1 et la liste peut se poursuivre…

Comment se crée un succès ?

Non ! Il n’y a pas de malédiction à aller bosser à Europe 1, une belle maison que j’ai eu l’occasion de découvrir naguère… Il y a seulement un manque élémentaire de réflexion sur « comment ça se crée un succès ? ». La réponse se résume en un mot « Concept ». Pour paraphraser l’une des plus grandes stars de notre cinéma Français, Jean Gabin répondant à la question : « mais que faut il pour faire un bon film ? », « Ouhhh, mon p’tit gars, pour faire une bon film, “faut trois choses : Une bonne histoire, une bonne histoire, et une bonne histoire. »  Que faut il faire pour faire une bonne radio : « Ouhhh, mes amis d’Europe 1, pour faire une bonne radio, faut trois choses : Un bon concept, encore un bon concept, et enfin un bon concept. » !

Après il sera bien temps de réfléchir à quels acteurs pour les incarner. Mais attention ne nous trompons pas dans une station les valeurs ajoutées ce sont d’abord la marque puis les concepts et enfin les animateurs… si on ne respecte pas cette règle graduée… on sait ce qui peut arriver !

ça peut vous arriver Julien Courbet RTLDes concepts qui perdurent.

Pour finir ce point de vue qui n’est en rien un plaidoyer pro domo j’ajoute seulement que Julien Courbet sur RTL est à la tête d’un concept vieux de 16 ans (Ça peut vous arriver) mis en place en 2002, Laurent Ruquier surperforme avec les Grosses têtes (41 ans), Nicolas Stoufflet et le jeu des Mille Euros reste leader depuis des décennies et là aussi je vous laisse rallonger la liste à l’envi… !

Voilà, c’était mon délire d’un dimanche de réflexions intenses… mais de grâce amis d’Europe 1 ne parlez pas d’humiliation en voyant France Bleu vous dépasser dans les enquêtes Médiamétrie ! Vous en êtes les premiers responsables pour des raisons que je pense relativement simples ! Quand à mes amis de France Bleu, dont l’outil et les très nombreux talents qui composent les 44 stations sont une redoutable machine à exploser les scores, de grâce sachez garder la tête froide il n’y a pas plus dangereux qu’une bête à terre!

Vive la radio!

Claude Hemmer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *